Retraites : un système solidaire mais peu équitable

Du reste, d’autres Etats centralisés, comme le Royaume-Uni (qui a longtemps fait sentir avec vigueur aux Ecossais et aux Irlandais ce qu’était son centralisme), le Danemark, la Suède, sont aussi des pays de « réformes.En conséquence, les objectifs en matière de réduction des déficits sont très loin d’être atteints, tant et si bien qu’une intensification de l’austérité est exigée par les responsables politico-économiques.« A la bonne heure », disait e réputation google quand quelque chose de positif finissait par arriver.Cette situation, qui a permis de réintégrer les dispositions sur les Autorités Organisatrices de la Mobilité Durable, traduit l’importance de la mobilité dans les politiques d’avenir et dans le développement de nos territoires.Ce petit gadget symbolise bien un aspect de ce que nous vivons actuellement dans la protection des informations, les vulnérabilités multiples auxquelles sont soumises nos informations personnelles mais surtout les données confidentielles de nos entreprises.Ce sont les politiques et les technocrates qui sont à la manœuvre comme si ce dossier était trop technique pour le commun des mortels.A titre de comparaison, 12 pays africains ont un PIB inférieur à ces 4 milliards.En Belgique, un salaire d’équarrisseur « coûte » plus de 20 euros par heure une fois l’assurance sociale, le treizième mois, les chèques-repas et les frais de transport ajoutés au salaire de la branche.Les banques centrales des pays développés ont injecté des liquidités colossales sur les marchés monétaires et obligataires.On retrouve là une des lacunes majeures de l’Union économique et monétaire : l’absence d’union politique permettant d’assurer un véritable contrôle démocratique sur les autorités monétaires et bancaires.Le football a un rôle très particulier à jouer.Il y montre comment, dans le cadre d’un jeu stratégique de grande ampleur, la Grande-Bretagne a combiné sur la scène internationale sa prédominance militaire, notamment sur les mers, avec son leadership financier.Sans compter notre consommation effrénée d’anti-dépresseurs.Quand il le faut, ils sont orientés vers d’autres sociétés.Une nouvelle phase de commissionite s’ouvre dont les résultats seront limités, au mieux.Mais on ne pourrait jamais savoir cela à l’écoute, par exemple, du ministre des Finances de l’Allemagne, Wolfgang Schäuble, vantant les vertus de son pays.