Etats-Unis et Europe, deux modèles, deux régulations

Pour une telle annonce, pourquoi choisir un détour aussi douloureux ?La sentence arbitrale n’est jamais publique contrairement au jugement des tribunaux judiciaires.Ou comment arriver à briser l’enfer de l’open space avec un bel arbre de Noël et un buffet.A l’heure où la planète entière pleure la disparition de Nelson Mandela, la France ne peut devenir un acteur comme les autres en Afrique.Le Rwanda développe un concept original de « smart village » où tous les habitants sont connectés grâce aux nouvelles TIC et ont accès tant aux services administratifs qu’à la e-santé.Un échec au bout de 157 ans est-il un échec ? Le modèle économique allemand est-il certain de tenir 157 ans ? L’histoire allemande n’est-elle qu’un long fleuve tranquille fait de réformes paisibles ? Doit-on en tirer quelques conclusions ? Berthold Seewald ne s’arrête pas à de tels détails.Nous avons aimé discuter avec Jean-Thomas Trojani, aimé sa passion à partager ses projets et ses idées.Malgré cela, en tant que scientifiques, ne devraient-ils pas amender leurs paraphes de quelques mises en garde appropriées ? Une limitation largement insuffisante certes, mais préférable à l’actuel taux limite 10%.Certains préconisent une forte réduction des impôts, qui serait susceptible de dynamiser l’économie française, en incitant les actifs à travailler davantage, les ménages à épargner, les entreprises à investir et à embaucher, qui les rendrait la France plus compétitives.Mais attention : « Construire une relation de confiance exige un certain niveau d’engagement et de bonne volonté », souligne le rapport.La France est forte d’une communauté d’investisseurs américains d’environ 1.La pathétique publication récente du patrimoine des ministres fut édifiante à cet égard.Cela en fait-il un secteur sinistré pour autant ?

Publicités