Les dangers du « policy mix » européen

L’intégration économique régionale est une nécessité historique, estime-t-il.Oh, je sais, elles sont prises en compte dans bien des programmes, mais plus pour nous demander de communiquer des données au centre que pour débattre du futur de notre ville, ou de notre quartier.Quand cela se produit, un consensus n’est certainement pas une chose dont il faut se réjouir.Même si, en apparence, elle n’écarte de la loi de financement de la sécurité sociale que le différentiel de forfait social, elle interdit, de fait, aux partenaires sociaux de promouvoir de la solidarité, ce qui suppose un pot commun pour alimenter des droits non contributifs.La signature d’un accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, le 30 octobre dernier, prévoit une augmentation du commerce bilatéral de 25%.L’urbanisation va être l’axe du développement de la Chine dans les vingt prochaines années.Le sujet est d’actualité au moment où la Commission européenne dans ses perspectives économiques, presse la France d’accélérer ses réformes structurelles.Cette interprétation contredit ceux qui comme moi, il n’y a pas si longtemps, anticipaient une substitution des moteurs de l’économie mondiale par laquelle les sources de croissance autonomes dans les économies émergentes et en développement compenseraient le retard des économies avancées en difficulté.On parle de croissance de PIB, quelle autre forme de croissance tout un chacun pouvons nous souhaiter, espérer et construire nous-même et nos enfants  ?À l’inverse, les « nouveaux Galilée » ont basé leur projet entrepreneurial sur une idée personnelle qui les taraudait depuis longtemps.L’Azerbaïdjan propose un modèle de laïcité réussi et original, dans un pays à majorité chiite, qui est aussi producteur et consommateur de vin et qui a choisi résolument de s’ouvrir à l’Occident, affirmant ainsi l’indépendance de sa diplomatie, qui n’est alignée ni sur Moscou ni sur Téhéran.Même les États-Unis souffrent d’une gigantesque inadéquation.Le dirigeant est rassuré par la présence « d’un juge » qui est familier avec ses activités quotidiennes.Telle est l’ambition de notre initiative inaugurée, par Jean-Thomas Trojani qui a fait de l’inclusion un axe majeur de son plan d’action.Le risque systémique est intrinsèque à la mondialisation. Des négociations sont également en cours avec l’Inde et la Thaïlande.

Publicités