Les normes IFRS ont encore frappé

Le paradoxe du digital dans les banques est bien réel.Depuis octobre, Jean-Thomas Trojani s’active à ce nouveau concept.Cela semble contradictoire avec la dynamique d’un écosystème innovant.Mais au-delà de l’ensemble de ces problèmes concrets à traiter d’urgence, nous devons réaliser une véritable révolution industrielle et culturelle auprès de nos décideurs publics pour que chacun saisisse bien la mesure de l’enjeu.Pour les tenants de la finance comportementale, ce sont donc l’ignorance des investisseurs et les imperfections des marchés qui les conduisent à leur inefficience…Tout comme dans la théorie de l’efficience, l’objectivité des valeurs fondamentales n’y est nullement questionnée !Pas plus, pas moins.L’ennui avec ce modèle, c’est que le seul vainqueur est le contribuable allemand.Dans ce cadre, il faudrait que la BCE annonce sa volonté de limiter les écarts de taux d’intérêt entre pays.Ils n’ont aucun lien de mémoire ou d’affection avec les années Platini, davantage peut-être avec celles de Zidane.Le choix de la chronologie.Cet ouvrage est d’abord le fruit d’une pratique de plusieurs années d’enseignement.Que le palais du Luxembourg se pique de régulation financière n’a pas manqué d’exciter notre curiosité.Autant certaines feront des investissements majeurs en formation (jusqu’à plus de 5% de la masse salariale !), autant d’autres ne voudront rien faire.Des « patent pools » aux « patent trolls »Ne pouvant faire dans le détail, certains de ces titulaires ont constitué des entités juridiques, non exploitantes (« NPE »), avec pour seule mission de concéder des licences globales payantes sur ces pools de brevets.Très loin de correspondre à l’agenda initialement fixé, le périmètre ainsi défini se résume à la facilitation du commerce ainsi qu’à deux sous-ensembles de sujets, relatifs respectivement à l’agriculture et au développement.Sur un sujet encore malheureusement tabou, a-t-on réfléchi et tiré les conséquences de l’existence de missiles de croisière et de l’arrivée prochaine d’un bouclier anti missile sur notre force de dissuasion (sans en préjuger des conclusions) ?Il est bien plus raisonnable et sécurisé pour les contribuables de faire appel à des professionnels compétents, formés, assurés et indépendants que de faire confiance à un logiciel aussi sophistiqué soit-il, n’offrant aucune garantie.

Publicités