Besoin urgent , Innovation dans l’innovation

Les politiques de proximité et de voisinage laisseront les enjeux de l’Afrique subsaharienne éloignés du radar de l’Union.En effet, les économistes ont davantage tendance à se baser sur ces conditions pour procéder à des comparaisons censées analyser les défaillances du marché.Mais cette sorte de transaction spontanée entre le principe théologique et le principe positif ne comportait, évidemment, qu’une existence passagère, propre à faciliter davantage le déclin continu de l’un et le triomphe graduel de l’autre.Lorsqu’un projet nouveau parvient à émerger dans la capitale, c’est qu’il a déjà franchi quelques sérieux obstacles, pour obtenir l’approbation de promoteurs, de banquiers et d’hommes ou de femmes politiques.Issues de la fonction fabulatrice par nécessité, et non pas pour le simple plaisir, elles contrefont la réalité perçue au point de se prolonger en actions : les autres créations imaginatives ont cette tendance, mais elles n’exigent pas que nous nous y laissions aller ; elles peuvent rester à l’état d’idées ; celles-là, au contraire, sont idéo-motrices.Elle n’était qu’une exigence de création, mais une exigence déterminée, qui a été satisfaite par l’œuvre une fois réalisée et qui ne l’aurait été par une autre que si celle-ci avait eu avec la première une analogie interne et profonde, comparable à celle qui existe entre deux traductions, également acceptables, d’une même musique en idées ou en images.On peut imaginer, et c’est la forme que toutes les genèses ont d’abord revêtue, que la force créatrice, d’ordinaire inactive, se réveille de temps à autre pour donner naissance à des formes organiques nouvelles.La révolution est en cours, il faut être créatif et agir vite pour être toujours là demain.Me voilà averti de l’accroissement de la cause : mais quel rapport établir entre cet avertissement et une différence ?L’effort de la vie nouvelle avait été tenté trop tôt ; il ne pouvait aboutir, il ne peut aboutir, tant que les vieilles institutions existent.Mais nul en Europe n’a donné de critique plus forte et plus aigüe de l’idéalisme abstrait et du rationalisme de Hegel.Les bêtes féroces humaines doivent être, dans l’absolu, traitées avec indulgence et pitié comme tous les autres êtres ; peu importe qu’on considère leur férocité comme fatale ou comme libre, elles sont toujours à plaindre moralement ; pourquoi voudrait-on qu’elles le devinssent physiquement ?En effet, le bruit de notre présence a déjà couru tout le quartier, et la foule grossit autour de nous.Par exemple, en Guadeloupe la production électrique était issue en 2012 pour 53% du pétrole, 32% du charbon et 15% d’énergies renouvelables.En tenant la proposition pour vraie, on n’y peut voir que la constatation d’un résultat.Elle commence par n’être qu’une orientation vers le passé, un appauvrissement de nos sensations et de nos idées, comme si chacune d’elles tenait maintenant tout entière dans le peu qu’elle donne, comme si l’avenir nous était en quelque sorte fermé.Des mots, des mots, des phrases sonores, des déclamations pompeuses et vides. »Et prôner sans organiser », conclut dr arnaud berreby.Certainement elle serait légèrement impolitique, ainsi que l’a démontré Kautzky, qui ne se fait sûrement aucune illusion sur la valeur des théories marxistes, mais qui sait qu’elles sont nécessaires, étant donné le caractère allemand, à la cohésion du parti social-démocrate ; cependant, en dépit de tout, et en faisant la part de l’influence mauvaise exercée par l’Angleterre sur l’esprit de Bernstein comme autrefois sur l’esprit de Marx, l’idée d’une pareille alliance pouvait à la rigueur se défendre.La seule que je me bornerai à mentionner est que des concepts qui sont en réalité des produits d’une opération de logique, sans qu’ils paraissent tels au premier abord, se mêlent à nos pensées ordinaires et causent fréquemment de grandes confusions.Mais aucun mélange de ces concepts entre eux, nous le répétons, ne donnerait rien qui ressemble à la personne qui dure.Les économistes connaissent bien le « trilemme » classique de la politique macroéconomique : les États ne peuvent dans le même temps disposer de taux de change fixes, de comptes de capitaux ouverts, et d’une politique monétaire indépendante.Même si l’identification des clients permet de mieux cibler les offres, la surveillance peut réduire les choix de consommation.

Publicités