Du tango argentin à la tragédie grecque

Or, pour le Brésil, la Russie, l’Inde, la Turquie ou encore l’Afrique du Sud, ce double risque est très dangereux.Le tangage du gouvernement et les innombrables versions du texte ont finalement exacerbé les inquiétudes sans dégager une unanimité.Seul un changement de cap dans la stratégie budgétaire française – et plus globalement européenne – permettrait de relancer notre économie.Au Brésil, en Inde, la production industrielle plafonne à cause de problèmes structurels liés à l’insuffisance des infrastructures de transports, de la production d’énergie et au manque de main d’œuvre qualifiée.Aujourd’hui, il roulerait probablement en Vélib’.En notre époque de relativisme généralisé, la défense sans concession de Bertrand Russell du rationalisme comme moyen d’établir des jugements vrais apparaît tout compte fait plutôt stimulante et libératrice : « Surmonter sa peur, c’est le premier pas vers la sagesse dans la recherche de la vérité comme dans la quête d’une vie digne », assure ainsi Russell, un auteur qu’il faut (re)découvrir.Depuis avril, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Il reste alors deux données supplémentaires qui entament gravement la crédibilité de la trajectoire financière qui nous est proposée.Peu importe qu’ils proviennent à l’origine de sources fiables : à force d’être à chaque fois reproduits à epsilon près, ils finissent par ne plus avoir grand chose en commun avec leur version originelle.Le mécanisme de la « flat tax », à laquelle la plupart des économistes de gauche sont opposés car ils lui préfèrent un impôt progressif, signifie que chaque individu en situation régulière sur le territoire serait imposé à hauteur de 20% de son revenu, quel qu’en soit le montant et l’origine (salaire, allocation retraite, allocation chômage, revenu du patrimoine…Cette compétence est également admise par une grande majorité de Français, qui contestent la loi fiscale et le montant des prélèvements, plus que les agents du fisc.Même l’anglais, une des attraits des Philippines, n’est pas ce qu’il devrait être.Ce que visent réellement les réformes engagées, ce sont des distorsions locales du marché empêchant un pilotage stratégique par le centre.D’autant qu’aux Etats-Unis, deux plateformes se sont récemment fait voler l’intégralité de leurs bitcoins (Le service de portefeuille Inputs.C’est l’ensemble qui constitue l’outil de défense de notre pays et cet ensemble doit demeurer cohérent.Mais comment prouver l’échec des réformes de Sully et de Richelieu par la révolution française ?Elles ont montré l’existence de petits canaux informels, comme l’envoi d’argent par l’intermédiaire de parents qui retournent au pays en vacances.C’est notamment le cas des grands groupes automobiles : ils font produire l’essentiel de leurs grosses berlines à moindre coût dans les Peco, avant de les réimporter chez eux, puis de les réexporter estampillées du label made in Germany, en maximisant leurs marges.Et a le mérite de s’ouvrir de plus en plus largement.

Publicités