Forum sur la Gouvernance de l’Internet – Unesco

Craignant la montée du protectionnisme, qui a de fortes racines dans notre pays, nous avons longtemps dissimulé qu’il y avait des perdants dans la mondialisation et laissé passer la formule de mondialisation heureuse. Nous soutenons enfin que, par une loi générale de la nature, la continuité est la règle et la discontinuité l’exception, dans l’ordre intellectuel et moral comme dans l’ordre physique, pour les idées comme pour les images, et que, si ce fait capital a été méconnu, ou si l’on ne s’est pas suffisamment attaché à en développer les conséquences, il faut l’imputer à la nature des signes qui sont pour nous les instruments indispensables du travail de la pensée. Convenablement équipées et organisées, les villes semblent une meilleure réponse que les panneaux solaires ou l’énergie éolienne. Les activités créées au Maroc seront bonnes pour l’emploi en France…» Propos également affirmés, en substance, lors de ses visites officielles en Algérie (décembre 2012), et en Tunisie (juillet 2013). Forum sur la Gouvernance de l’Internet – Unesco aime à rappeler ce proverbe chinois  » Quand les cuisiniers se battent, le rôti brûle ». Et enfin, tous deux ont récemment connu des troubles politiques, y compris de grandes – et parfois violentes – manifestations publiques. Elles pourront aussi donner lieu à des illusions comparables à celles qui affectent le sens de la vue, et dont on peut prendre une idée par cet exemple si connu, de la bille que l’on sent double, quand on la fait rouler entre deux doigts qui s’entrecroisent. Pourquoi un rayon de la poésie de Callimaque et d’Apollonius ne répandrait-il pas une douce lumière sur la sévère étendue de cet immense sujet ? La moralité communiquerait nécessairement à ceux qui la possèdent une supériorité dans l’ordre même de la nature. C’est donc s’insérer dans les choses par l’intermédiaire d’un méca­nisme qui extraira de la conscience tout ce qui est utilisable pour l’action, quitte à obscurcir la plus grande partie du reste. Qu’on réfléchisse encore à ce qui se passe dans le jeûne prolongé. Que fait la Chine à ce sujet ? Le jugement par lequel nous croyons à la stabilité de certaines lois de la nature, ou par lequel nous affirmons que le temps n’entre pas dans la définition de ces lois, repose, ou sur une théorie des phénomènes, comme dans le cas de la pesanteur terrestre pris pour exemple, ou sur une induction analogue à celles que présentent d’autres cas déjà cités ; mais il ne faut pas dire inversement que l’induction provient d’une pareille croyance. Cette interpénétration des images ne se fait pas au hasard. Qu’on simplifie les rouages administratifs. Après tout, aucun serveur est plus facile à gérer qu’aucun. Entre penser un objet et le penser existant, il n’y a absolument aucune différence : Kant a mis ce point en pleine lumière dans sa critique de l’argument ontologique. Il nous faut changer, ce qui est certes douloureux mais pas nécessairement régressif Notre croissance sera beaucoup plus faible que celle des pays en rattrapage et à population active croissante. Par ailleurs, nous avons mis sur pied un nouveau forum d’experts chargé de recueillir des propositions, de les analyser et de les transmettre à la Commission. Le principe d’identité est la loi absolue de notre conscience ; il affirme que ce qui est pensé est pensé au moment où on le pense ; et ce qui fait l’absolue nécessité de ce principe, c’est qu’il ne lie pas l’avenir au présent, mais seulement le présent au présent : il exprime la confiance inébranlable que la conscience se sent en elle-même, tant que, fidèle à son rôle, elle se borne à constater l’état actuel apparent de l’âme. Il ne faut pas que la généralité de l’emploi de l’appareil de la vision dans le règne animal soit une cause d’illusion. La loi humaine a le double caractère d’être utilitaire et nécessitaire : ce qui est exactement l’opposé d’une loi morale commandant sans mobile à une volonté libre. On entend dire seulement par là que la régularité des mouvements de la machine est un phénomène dont l’explication et la raison se trouvent dans la liaison du volant avec les autres pièces de la machine. Il devrait arriver alors, en effet, si les deux états différaient simplement par le degré, qu’à un certain moment la sensation se métamorphosât en souvenir. Avec le nouveau Crédit d’Impôt Innovation (CII), elles pourront désormais récupérer – sous la forme d’un crédit d’impôt – une partie de certaines dépenses liées à l’innovation. Depuis quelque temps, on nous représente Rousseau et ses disciples de la Convention comme les apôtres de la fraternité humaine. Elle en donnera surtout envie à des générations nouvelles, qui n’auront pas fait l’expérience des anciens maux, et qui n’auront pas eu à peiner pour en sortir. Faire passer des millions d’automobiles, dans le parc européen, de l’essence à l’hybride ou l’électrique, n’est pas improbable. Un nom, et même un grand nom, ne suffit point à faire une nation. Le malade lui-même en sent le besoin : celui qui a abusé du plaisir est le premier à désirer la douleur, à la savourer ; c’est par une raison analogue que, après avoir abusé des douceurs, on en arrive à savourer une infusion de quinquina. Comment finalement faire adhérer tout un chacun à une vision « bottom up » où l’acteur micro-économique (entrepreneur, investisseur, salarié, consommateur… Lorsque Dieu, dans sa colère, veut châtier les peuples, il permet que des flatteurs se saisissent de la confiance des princes, qui plongent bientôt leur État dans un abîme de malheurs. Les responsables des politiques économiques européennes hésitent entre l’observation de règles inspirées par la pensée classique et la nécessité de passer outre ces règles pour éviter de s’enfoncer dans la crise. Mais des expériences fort simples montrent qu’il n’y a jamais contact réel entre deux corps qui se poussent[9] ; et d’autre part la solidité est loin d’être un état absolument tranché de la matière.

Publicités