La fusion de la vie et de la technologie

Celle-ci est souvent évoquée dans le débat public, sans que son contenu et ses objectifs soient bien nets.Ainsi les gouvernements, que nous croyions institués pour garantir à chacun sa liberté et sa propriété, ont entrepris la tâche de violer toutes les libertés et toutes les propriétés, et cela avec raison, si c’est en elles que réside le principe même du mal.Ils pouvaient donc espérer d’une autre vie plus et mieux que ce que faisait attendre la religion nationale.D’où une forme d’hystérie collective sur le sujet…Mais qui est bien curieuse au regard de l’évolution de tous les autres prélèvements.Prenons une couleur telle que l’orangé.Tout le monde est dehors : lady Breynolds doit se promener aux environs du lac, avec Mr et Mrs Hunter Brice, et Mrs Donald Hagarty ; sir George montre ses chiens à Fred Land.L’action de Christian Navlet fut décisive pour emporter le projet.Il est vrai qu’alors de nouvelles questions se poseront.Nos pères et nos mères l’ont aimée.On sait que l’excitation du nerf optique par un choc extérieur ou par un courant électrique donnera une sensa­tion visuelle, que ce même courant électrique, appliqué au nerf acoustique ou au glosso-pharyngien, fera percevoir une saveur ou entendre un son.Mais a priori, il était déjà invraisemblable que l’humanité eût commencé par des vues théoriques, quelles qu’elles fussent.On pourra, il est vrai, donner raison à l’aveugle-né et dire que la vision, ayant son origine dans l’ébranlement de la rétine par les vibrations de la lumière, n’est point autre chose, en somme, qu’un toucher rétinien.Sans doute cette conti­nuité change d’aspect, d’un moment à l’autre : mais pourquoi ne constatons-nous pas purement et simplement que l’ensemble a changé, comme si l’on avait tourné un kaléidoscope ?

Publicités