La guerre des âges n’aura pas lieu !

C’est dire, dans un tel contexte, l’importance du rôle dévolu aux juristes, avocats et magistrats français.Affirmons aussi la place de notre expertise dans toutes les grandes institutions africaines, régionales et nationales et dans le débat d’idées africain.Pendant que la France s’endort sur ses lauriers, nos concurrents internationaux se préparent en toute hâte.On sait les ravages que peut provoquer l’addiction aux jeux, tout particulièrement chez les plus jeunes.Les marchands ne doivent donc pas oublier que le client attend avant tout d’eux une vraie relation humaine  !Le montant annuel des mises en ligne a atteint 3,7 milliards d’euros en 2009, en hausse de 153,7% par rapport à 2008.Ou bien si les banques faisaient facilement crédit à tout le monde pour que les gens puissent payer avec l’argent prêtée par les banques.Cette réduction de la part de la BCE de son taux directeur ayant toutes les apparences d’une étape cruciale et volontariste ne devrait donc pas faire illusion.A moins qu’une autre alternative, faisant taire du coup toutes les réticences, et qui propulserait dès lors à bon escient les dépenses publiques ? Depuis mars, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.De grâce arrêtons de prononcer ces mots, sinon nous finirons pas ressembler au chœur d’Aïda qui chante « marchons, marchons » et qui ne va nulle part.Toutefois, on doit relever que les entreprises françaises envoient elles aussi en nombre leurs salariés à l’étranger.Désormais, les échanges entre les grands émergents et leurs fournisseurs tirent la croissance des échanges de biens et de services.En fait, le SMIC a une contrepartie fiscale qui coûte très cher aux finances publiques, non seulement du fait des milliers de dispositifs d’aides, mais aussi au regard sans doute, du manque à GAGNER en recettes fiscales lié au fort taux de chômage.Au-delà du double pilotage induit (Etat et Assurance Maladie), cette situation est problématique en raison de l’absence de légitimité démocratique de l’assurance maladie, qui n’a plus connu d’élection depuis le début des années 1980.Cela étant, le défi le plus immoral se situe dans la mobilisation de produits alimentaires et de terres cultivables pour le transport à une époque où la planète compte encore plus d’un milliard de personnes souffrant de malnutrition.Certains d’entre-eux l’envisagent aujourd’hui en effet, dans une économie mondialisée, comme un moyen de baisser les salaires versés par les entreprises afin de GAGNER en compétitivité et un prétexte pour que l’État se désengage de ses missions sociales actuelles.Votre autorité au sein du gouvernement vous le permet.

Publicités