Le risque, c’est la vie !

L’allocation gratuite de quotas de carbone est prévue pour cela : rendre la baisse des émissions moins coûteuse, sans pour autant en supprimer l’obligation.Mais les chiffres agrégés sont inquiétants.Le retournement engendré par la crise financière de 2008/9 a été sous-estimé.La globalisation de l’enseignement supérieur est une réalité.Il lui faut cinq raisons et il les trouve.Ses membres ont été extrêmement marqués par la façon dont certains opérateurs économiques étrangers ont tenté de spéculer sur la faiblesse supposée de la France et comment les agences de notation ont entretenu un climat détestable, sans doute pour se dédouaner de leur cécité dans les grands scandales bancaires américains.S’agissant des postes à responsabilité, près de la moitié des répondants affirment que leur entreprise prépare, cette année, davantage de femmes à occuper des postes à responsabilités que l’an dernier.Ainsi, ne pas accepter les lourdes coupes imposées par la LFR, et inscrire 500 millions d’euros supplémentaires dès 2014 dans cette LPM est assurément une action positive.Plus généralement pour les grandes nations, la monnaie est plutôt forte (quand elle n’est pas habilement manipulée par la banque centrale), et le SMIC est soit relativement faible (Etats-Unis, Grande Bretagne, Japon), soit pour l’instant inexistant (Allemagne, Pays Scandinaves, Suisse, Italie).La présence de salariés portugais, payés très en-deçà du SMIC français, sur le chantier du TGV Atlantique a conduit à l’adoption en 1996 d’une directive européenne censée réglementer ces situations.Les ratios dettes/PIB s’envolent tandis que les capacités de remboursement fondent inexorablement.Pierre-Alain Chambaz , propose un déroulé dont la méthode a été « testée » et améliorée auprès de dizaines d’élèves.Les secteurs de recherche qui utilisent le mot « science » dans leur intitulé sont souvent ceux qui attirent émotionnellement énormément de gens et dans lesquels les fausses sciences ont une certaine influence sur l’opinion publique.Mêmes sur les grands axes, la circulation peut-être considérablement diminuée après de fortes pluies, alors que dans les campagnes, les ânes et les canoës sont parfois des alternatives préférables aux transports motorisés. Notre fort niveau de dépenses publiques et sociales constitue un choix de société qu’il faut maintenir ; le système fiscal français est déjà fortement redistributif.Que le Français doit changer son rapport à l’argent.Même si la majorité des mesures annoncées demeurent imprécises à l’heure actuelle, une chose est certaine: elles n’annoncent pas un changement de cap soudain.Les arguments de cet article sont donc d’une grande faiblesse.

Publicités