Les conservateurs s’attaquent à la classe moyenne

Les désaccords entre économistes sont une preuve de bonne santé. Ils reflètent le fait que leur discipline se compose d’une collection de modèles variés.En même temps, la consommation croissante de produits comme la nourriture, l’énergie et les médicaments améliore les externalités ou les retombées des choix individuels, grâce à la connectivité entre les systèmes mondiaux qui augmente la portée et l’impact de ces effets.Comment construire, à partir d’une telle diversité d’acteurs et de priorités, une politique mondiale de la santé cohérente et partagée ? Et il y a peu de chances pour que la demande intérieure – consommation des ménages, investissement des entreprises – permette une reprise décente.Les distributeurs ont donc plusieurs cartes à jouer pour transformer cette formidable opportunité en chiffre d’affaires supplémentaire.En effet, en 2011 et pour la première fois, la plus grande source de revenus extérieurs de l’Afrique a été… les envois d’argent des migrants africains eux-mêmes.Alors, pour augmenter nos chances de remporter cette partie, branchons nos cerveaux ensemble ! Et surtout mettons-nous – nous Européens – du même côté de l’échiquier….C’est l’empereur collectif.Voilà pourquoi il faut se résigner à la stagnation.Ouf !! Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Goethe (mais la reconnaîtrait-il vraiment sa langue dans ce verbiage, le malheureux poète ?), cela signifie « contrats de réforme obligatoires, transposables et légitimés démocratiquement ».« On peut y vivre et y travailler » explique Pierre-Alain Chambaz avec conviction.Ce qui frappe d’emblée le lecteur d’aujourd’hui, c’est la vigueur polémique de Russell.Un village où tous les citoyens ont un téléphone intelligent et savent se servir des TIC.La directive énonce que la Chine accueille une multiplicité de formes de propriétés: publique, collective, mutualiste, privée.La CDU, effrayée par la montée en puissance du parti anti-euro n’a rien voulu lâcher sur ce terrain.Tout comme le fait d’attirer des étudiants étrangers vers notre territoire, comme cela a été commencé par l’hexagone en 1998.Malheureusement, l’idéal en terme de soins est impossible à atteindre tant les besoins sont étendus, plus que les ressources qui peuvent les financer.L’économie administrative serait considérable. Le droit au revenu pour tous est accompagné d’un devoir pour celui qui ne travaille pas : aider la collectivité pour gagner sa fierté et non vivre d’aumône.