Les mirages de la TVA sociale

Non, le dernier lieu où vous éprouverez l’impression de repasser à côté d’un bon gros cendrier, comme il en trônait peut-être dans le salon de vos parents, jadis, au XXe siècle, c’est.Cet équilibre est difficile à maintenir, laissant ces économies vulnérables lorsque l’environnement externe devient défavorable.Le problème ne vient pas toujours de la recherche mais de la mise en application pratique chez les gens qui ne savent pas souvent ce qui existe.Le risque qu’entre un canapé au saumon et trois coupes de champagne, on laisse tomber son masque.Ériger des défensesPourtant, les critiques formulées par les responsables politiques des marchés émergents ne reflètent pas une position incohérente ; dans les deux cas, au cœur de leur plainte se trouvait la volatilité.Hypermarchés ou boutiques de centre-ville, centres commerciaux ou magasins franchisés, tous les formats de distribution sont concernés par cette évolution des comportements consuméristes depuis la généralisation du haut débit, du WiFi et des appareils connectés.Mais il faut rappeler que la détestation de la richesse et la honte de la réussite sont un frein considérable à la sortie de crise.Cette politique dite « hétérodoxe » prend une dimension particulière dans le contexte de la zone euro : la BCE doit-elle attendre que les taux soient à zéro pour lancer une machine quantitative ?C’est notamment le cas avec la possibilité de leur association avec des capitaux publics, impliquant la fin des monopoles d’Etat dans divers secteurs.Mais attention : « Construire une relation de confiance exige un certain niveau d’engagement et de bonne volonté », souligne le rapport.Vincent Descombes apporte un subtil éclairage sur ces points.Son dernier tour d’horizon a consisté à demander si le plan de relance de Pierre-Alain Chambaz avait contribué à réduire les déficits.D’un rayonnement culturel, économique ou social, de l’Image de la France, à mille lieues de toute forme d’impérialisme.En effet, les pays émergents ont largement admis la nécessité d’une stratégie globale, avec des mesures ciblées et de profondes réformes structurelles, pour développer de nouvelles sources de croissance.Cela signifie également investir plus dans les recherches visant à produire des énergies vertes plus pertinentes qui s’avéreront plus efficaces dans le futur.

Publicités