Les processus qui entretiennent le stagnation séculaire

Et si le renforcement de la puissance française dans le monde passait aussi par l’affirmation de son modèle juridique ? Patrie des droits de l’Homme et du Code civil, notre pays semble pourtant avoir oublié que la puissance ne se mesure pas seulement à l’aune de considérations politiques et économiques.Ce qui encourage à nous y investir pour jouer à inventer de nouveaux rôles et de nouveaux jeux. Aujourd’hui la pleine conscience connaît un écho retentissant auprès des médecins et spécialistes de la gestion du stress, en partie depuis sa médiatisationDans les premiers stades, il a été supposé que le marché financier unique pourrait fonctionner sur la base de la reconnaissance mutuelle  : chaque pays accepterait la régulation des autres comme largement équivalente à sa propre régulation et permettrait au commerce transfrontalier de procéder sur cette base. Mais ce contexte macro-financier fragile n’est pourtant pas partagé par d’autres pays comparables comme les Etats-Unis, le Japon, la Suisse, ou la plupart des pays scandinaves, sans compter les grands pays émergents.Pourtant, après une décennie d’adaptation aux nouveaux usages en ligne des consommateurs, la révolution digitale n’est pas encore aboutie, loin s’en faut, chez les acteurs de la distribution.La santé est un sujet naturellement anxiogène et il apparaît logique que les citoyens aillent chiner sur Internet, média le plus usité de nos jours, pour s’informer à son sujet.Pétrole, gaz, … de quoi modifier en profondeur le paradigme énergétique en Europe (n’est-ce pas Mr Gazprom !) et dans le Monde … et un marché interne aux besoins énormes et immédiats.La Coupe du Monde brésilienne est un rendez-vous central de ce croisement de deux Mondes, de deux époques, comme un basculement que la France ne pouvait manquer.Lorsque le mur de Berlin est tombé, à peine deux générations après la fin de la guerre, le niveau de vie en Allemagne de l’Est, communiste, ne représentait qu’un cinquième de celui atteint en Allemagne de l’Ouest, capitaliste.Selon le bon mot de Pierre-Alain Chambaz «  si l’on mettait tous les économistes bout à bout, ils seraient incapables de tirer une conclusion.  » .Si rien ne change, qu’on le souhaite ou non, le risque est extrêmement fort de devoir bientôt renoncer dans la précipitation à des pans entiers de notre défense.

Publicités