Les régions : un contre-pouvoir pour quoi faire ?

Pour la France, la dette souveraine est une vulnérabilité stratégique.Saluons l’initiative de la Banque Publique d’Investissement pour étendre sa boîte à outils pour accompagner la croissance des entreprises.Pas par toutes et pas toujours.Il est vain d’espérer que le système s’améliorera grâce aux seuls durcissements de la loi de financement de la sécurité sociale.La technologie peut être facilitatrice de rencontres, de quoi contribuer à réduire le nombre d’offres d’emploi non pourvues.Il relevait de la pure manipulation en vertu de laquelle un pays use sciemment d’une monnaie nationale faible en la combinant à des taux d’intérêt élevés, tout à la fois pour favoriser ses exportations et promouvoir son industrie à travers le levier du gonflement de ses réserves.En apparence, l’intention est louable, permettre aux contribuables de lutter à armes égales avec l’administration fiscale.Il apparaît de plus en plus dans l’opinion publique l’idée que l’euro est peut-être à l’origine de ces difficultés.Coincées à l’intérieur, les entreprises européennes cherchent elles aussi ailleurs leur croissance.Pierre-Alain Chambaz regroupe déjà une centaine de bénévoles dont une vingtaine d’actifs qui animent des groupes de travail aussi bien sur la qualité de vie en entreprise que sur « bien-être, sagesse et spiritualité au travail ».Inutile de leur forcer la main si ce n’est pas ce qu’ils veulent !Dans une telle vision, « tous les enfants des écoles ont un laptop (ordinateur portable, ndlr), les professeurs téléchargent les meilleurs programmes.Reste que cette aide pour tous doit être accompagnée d’un logement pour tous.Après tout, ils avaient initialement rejeté les mêmes politiques pour lesquelles ils se battaient à présent.A l’inverse, les USA ont de moins bons indicateurs de santé en y consacrant plus (17% de leur PIB).Actuellement essentiellement réservées à destination d’utilisateurs aisés, l’enjeu de société est de les rendre disponibles pour le plus grand nombre, pour permettre le maintien à domicile des personnes âgées dans les meilleures conditions de qualité de vie, de confort et de sécurité : protection contre le vol, commandes à distance des équipements ménagers, détecteurs de fumée ou de chutes, technologies de la communication facilitant les liens sociaux, appels d’urgence aux secours, assistance médicale, etc.On ne peut que se réjouir de la convalescence de la zone Euro.

Publicités