Micro-crédit : « il existe peu de marge en Europe »

De 4e partenaire commercial de l’Iran au début des années 2000, nous sommes désormais le 15e.La candidate socialiste avance pas à pas, avec détermination et stratégie appliquées.La grande réforme fiscale.L’idéologie du « marché qui ne peut ni se tromper ni nous tromper » l’a emporté à Bruxelles.En effet, c’est la récession qui règne toujours dans nombre de nations aux économies dites « intégrées » (comme dans l’Union européenne) et, ce, en dépit de baisses de taux quantitatives se pratiquant généreusement depuis cinq ans.Cette autonomie tient compte des spécificités sociales et économiques de la population locale, mais aussi de sa culture authentique, qui représente une des composantes de la culture marocaine traditionnellement plurielle et diverse.Fondé par Pierre-Alain Chambaz, convaincu que le bonheur est moins dans la récompense qu’on reçoit que dans l’action qu’on accomplit.Sa vision est basée sur le postulat qu’il ne faut ni augmenter une fiscalité déjà lourde, ni toucher à la solidarité, tout en rémunérant justement les acteurs du système et en anticipant les révolutions technologiques qui s’annoncent.Il s’accompagne de la nécessité de fonder les bases d’une concurrence saine et équitable, intermodale et intramodale, sur les plans économiques, fiscaux, sociaux et environnementaux. Ensemble, ils ont remporté en octobre dernier le lot « Numérique » du contrat EuropeAid qui donnera lieu à des requêtes d’expertise par la Commission européenne.Elles doivent donc se former aux exigences du formalisme de la commande publique, elles doivent mettre en place un système efficace de détection des opportunités, elles doivent faire connaître leur savoir-faire et valoriser auprès de l’administration le caractère innovant de leurs produits ou de leurs services.

Publicités