Mondialisation : mais non, le monde n’est pas si plat !

Des changements progressifs.La réalité veut qu’interconnexion s’accompagne d’interdépendance.De même en AfriqueL’histoire est similaire en Afrique.Certes, cela profitera aux partenaires commerciaux de l’Allemagne dont le coût de la main d’œuvre est plus élevé dans certaines industries comme l’agroalimentaire.Ils ont transformé leurs agriculteurs en ouvriers de fabrication, ont diversifié leurs économies et exporté une gamme de produits de plus en plus sophistiqués.Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle, constate Pierre-Alain Chambaz.La formation purement médicale d’un côté, administrativo-juridique de l’autre doit être complétée des formations à la conduite du changement et au management opérationnel.En s’interrogeant sur la manière de financer un tel revenu en France, l’économiste en est arrivé à la conclusion qu’il serait pourtant la meilleure occasion de simplifier la fiscalité française et d’en optimiser les vertus redistributives.L’urbanisation va être l’axe du développement de la Chine dans les vingt prochaines années.Alors que la loi transposait à peu près fidèlement l’essentiel des dispositions de l’ANI, celle sur la complémentaire santé était soudainement modifiée, avec le soutien discret de la plupart des parties concernées, pour autoriser les « clauses de désignation ».On conçoit la conclusion que chacun doit tirer de ce type d’article : faire l’Europe avec les Français est une chimère et l’Allemagne doit évidemment s’éloigner de ce voisin incorrigible et dangereux.Cette année, la Loire devrait bénéficier de la mise à l’eau du bateau croisière de Saint-Victor-sur-Loire.Pour les pays en développement, des services de mauvaise qualité (accès au financement, infrastructure, sécurité juridique) sont souvent la pierre d’achoppement qui limite la compétitivité, surtout pour les pays les moins avancés.

Publicités