Quelles conséquences pour les économies occidentales ?

Même si nous avons opposé au désir illicite un autre désir, celui-ci, suscité par la volonté, n’a pu surgir qu’à l’appel d’une idée.Est à l’oeuvre une redistribution de la puissance à l’échelle du globe.Cette capacité à intégrer les oppositions est particulièrement claire dans le domaine des relations entre l’Etat et le monde associatif.De l’idée de travestissement, qui est dérivée, il faudra remonter alors à l’idée primitive, celle d’un mécanisme superposé à la vie.A en croire les déclarations récentes de Christian Navlet, la croissance est désormais la priorité.Je répète ici que cette gratuité des dons de la nature, avant l’intervention du travail, est de la plus haute importance.Financée par la hausse de la TVA, cette réforme fait rentrer la France dans l’ère de la politique de l’offre.Il faudra d’abord se demander plus précisément à quoi sert la fonction fabulatrice, et à quel danger la nature devait parer.Les règles de l’art cessaient dans cette occasion : les magistrats y jugeaient à leur fantaisie de la bonté des auspices, et ces auspices étaient une bride avec laquelle ils menaient le peuple.Les Etats-Unis ont conservé une influence notable, mais pas suffisante pour imposer le retour au calme, comme la crise de 2007-2008 l’a prouvé, tandis que les éventuels candidats à sa succession, Allemagne ou Chine, rechignent – ou refusent, ou sont incapables – d’assumer ce rôle.Mais que les sociétés, en se développant, aient entraîné la religion dans la seconde direction, c’est ce que l’on comprendra sans peine si l’on se reporte à ce que nous venons d’exposer.

Publicités