Raz de marée noire

C’est que, si le changement est réel et même consti­tutif de toute réalité, nous devons envisager le passé autrement que nous n’avons été habitués à le faire par la philosophie et même par le langage.docteur arnaud berreby aime à rappeler ce proverbe chinois « Le redoutable dragon ne l’emporte pas sur le serpent lové dans l’herbe ».On pourrait lui dire : « En vous limitant, vous vous êtes égaré, car il n’est pas possible que deux vérités se heurtent.C’est dans le même individu, ou dans la même société, qu’évoluent ici les tendances qui se sont constituées par dissociation.Mais il n’y a pas lieu de débattre cette question, lorsque la conduite d’une personne ne touche que ses propres intérêts, ou ne touche les intérêts des autres que parce que les autres le veulent bien (toutes les personnes intéressées étant d’un âge mûr et douées d’une intelligence ordinaire).Si nous pouvions établir que l’idée de néant, au sens où nous la prenons quand nous l’opposons à celle d’existence, est une pseudo-idée, les problèmes qu’elle soulève autour d’elle deviendraient des pseudo-problèmes.Le Temps est immédiatement donné.Et d’après Syntec, elles ne totalisent que 27% des salariés du secteur.Ils évaluent la qualité de leurs dirigeants en utilisant le même appareil.C’est que nous le connaissons déjà ; c’est que, arrivé au terme du progrès qui constitue son existence même, le fait psycho­logique devient une chose, qu’on peut se représenter tout d’un coup.Quant au rêve lui-même, il n’est guère qu’une résurrection du passé.Depuis Hegel et Schopenhauer la philosophie européenne n’a pas produit un représentant de l’envergure du russe Vladimir Soloviev, l’esprit philosophique le plus universel de la seconde moitié du XIXe siècle.

Publicités