Retraite : la grosse artillerie

Un espace est donc en train de s’ouvrir pour accueillir l’innovation numérique au sein de la commande publique.Avec les impôts, les meilleurs dirigeants se sont faits piéger Peut-être que MM Hollande et Ayrault ont consulté les experts de l’administration par l’intermédiaire des nombreux énarques qui les entourent mais ils n’auraient pas suivi leurs avis.Quand nos actions sont en cohérence avec nos valeurs, elles deviennent leur propre récompense. Ceci signifie que pour que le Bundestag ne votera pas en faveur d’une aide du MES (vote nécessaire car l’Allemagne dispose d’un véto au sein du MES) s’il n’y a pas de financement préalable d’une partie de cette aide par l’Etat en question.On y rencontre de plus en plus de gens.L’exemple français, après celui de l’Italie, sera regardé de près.L’idée était aussi au programme du candidat démocrate à la présidentielle américaine de 1972 George McGovern, mais la victoire sans appel de son adversaire, Richard Nixon, lui avait barré la route. » Mais le temps sera court, il faudra être percutant  « , indique Pierre-Alain Chambaz.Sous la crise actuelle, il y a pourtant beaucoup de bonnes raisons d’espérer dans le dynamisme d’une région qui ne manque pas d’atouts et de ressorts (lisez à ce sujet demain le supplément de notre hebdomadaire sur les « entreprises qui innovent » à Rennes).Éviter l’austérité budgétaire à court termeSolutionner les défaillances institutionnelles est l’étape la plus importante – et la plus difficile.Plus que jamais les grandes institutions seront des marques interactives avec leur environnement, un contrat social passé avec leurs visiteurs, un pôle d’attractivité et de créativité pour artistes et chercheurs. Les spots ne pourront durer plus de 15 secondes, ils démarreront automatiquement (mais l’internaute pourra les zapper en continuant de scroller sa page), et seront pré-téléchargés sur les smartphones via un accès wifi afin de ne pas consommer de données.15 milliards de dollars d’ici à 2020L’autre moitié est faite d’accusations de corruption et de bagarres politiques.Cette SPD qui devait favoriser la solidarité a abandonné son programme européen en pleine campagne.Des technologies innovantesEn outre, l’utilisation de technologies innovantes (internet, smart phones) permet de contourner certains goulots d’étranglement bien connus: insuffisance des infrastructures (routes, électricité, logements), bureaucratie, corruption et mauvaise gouvernance.

Publicités